La solidarité

"La solidarité ne se mesure ni en temps, ni en distance, elle n'a pas de frontières, et toute son énergie elle la puise à un seul endroit : le coeur"



Cougar or not cougar ? pour Monsieur Nez Rouge

Le samedi 28 janvier, au Théâtre Silvia Monfort de Saint-Brice, Sylvie CASSEZ et l’Association TANGO-PANACHE, partenaires de l’’Association Monsieur Nez Rouge ont interprété une pièce « Cougar or not cougar ? » écrite et mise en scène par Sylvie en faveur de Monsieur Nez Rouge. La recette de cette soirée a été offerte intégralement par l’Association TANGO PANACHE à Monsieur Nez Rouge au profit de l'Association Française de l'Atrésie de l'OEsophage et plus particulièrement pour les tout-petits atteints de cette maladie rare. Cette soirée était parrainée par le grand comédien, Jean-François GARREAUD, acteur de grande renommée et ami de Monsieur Nez Rouge…
Crédit photo : Roald CASSEZ ©

Encore bravo à la Troupe et au public donateur d'un soir pour nous avoir offert cette merveilleuse soirée de partage et de solidarité...

Une étoile bleue sur le coeur d'un nez rouge



Dans le Journal Officiel du 15 novembre 2011, à la page Présidence de la République, suite au décret du 14 novembre 2011 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite, Guy Dumont, alias Monsieur Nez Rouge est nommé au grade de Chevalier dans l'Ordre.

Pour faire suite à cette nomination et pour qu’elle prenne effet officiellement, le mardi 24 janvier 2012 à 20h dans le salon de la Mairie de Groslay, en présence de nombreux amis venus pour partager ce merveilleux moment, Monsieur Nez Rouge a été décoré par sa marraine et amie, Anh Dao TRAXEL, Chevalier de la Légion d’Honneur, présidente de l’Etoile Européenne du Dévouement Civil et Militaire et fille adoptive de Bernadette et Jacques CHIRAC, précédé de plusieurs discours plus élogieux les uns que les autres, faits par Joël BOUTIER, Maire de Groslay et  Emmanuel TRAXEL, son époux et Chevalier de l’ordre national du Mérite, qui retraçaient, en quelques lignes, le long parcours déjà bien rempli de la vie du nouveau chevalier. Monsieur Nez Rouge, une fois épinglé, prit à son tour la parole pour remercier les nombreuses personnes venues à cette réception.
Extraits :
« …Ce soir vous me faites l’honneur de me remettre cette décoration et j’en suis très touché, mais je dois avouer que tout ce que je fais pour ces tout-petits n’attend pas de récompense, je le fais simplement avec mon cœur, rien qu’avec mon cœur, seul moteur de mon engagement.

Mais en toute sincérité je serai très fier de porter cette haute distinction, et surtout de la porter pour tous ceux pour qui je lutte depuis plusieurs années, mon nez rouge fixé solidement sur mon nez.
Le cœur n’a pas besoin d’honneur quand il donne, il n’attend rien en contrepartie, le seul cadeau en échange, c’est le sourire d’un enfant auquel on apporte un peu de chaleur et de bien-être dans son quotidien, la tendresse d’une maman, d’un papa, des larmes de bonheur qu’ils vous offrent en échange de ce que vous faites pour eux… N’est-ce pas là le plus joli cadeau qu’ils puissent vous faire ? Ce merveilleux don du cœur !

Et c’est pour tout ça que je le fais sans compter avec le plus grand plaisir de cet amour à distribuer à ceux qui en ont le plus besoin et que malgré nos différences, qu’entre « celui qui naît comme ça » et l’autre « qui nait comme-ci », nous puissions au travers de cette solidarité, nous réconforter, nous entraider en apportant et en partageant une toute petite flamme appelée « Espoir ».

Faire le bien autour de soi, ce n'est pas faire des choses extraordinaires, héroïques, mais de faire des choses ordinaires avec amour et tendresse.

Comme disait Mère Thérésa : « Ce qui compte ce n'est pas ce que l'on donne, mais l'amour avec lequel on donne. »

C’est vrai que je suis et serai toujours très honoré d’arborer ce petit ruban bleu à côté de mon nez rouge, mais en le portant noblement et dignement c’est tous ces tout-petits qui le porteront à travers moi.
Je suis très heureux de faire ce que je fais et de donner de l’espoir, du réconfort et du bonheur aux autres, ce don de soi m’enrichit à chaque action menée… 

Certes, il est vrai que ce n’est pas toujours facile, le chemin est pentu, jonché d’embûches, on y fait de magnifiques rencontres mais aussi, parfois, de mauvaises, et sans vouloir tout révolutionner, je dirais pour mener à bien ce combat, en reprenant les paroles de Danton, qu’il nous faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ! Mais surtout, le plus important, c’est que la sagesse soit toujours notre guide et qu’il faut savoir s’effacer pour encore mieux rayonner.
Et mon combat, ce combat que je mène depuis tant d’années maintenant, que je vais poursuivre avec votre aide, sera toujours celui de venir en aide à tous ces enfants défavorisés, qui souffrent au quotidien dans leur chair et leurs proches qui souffrent tout autant dans leur cœur.
Le vrai Mérite, mes amis, c’est celui là, armé de persévérance, d’obstination, de volonté, de ténacité, mais surtout croire avec toutes ses tripes et avec tout son cœur à ce que l’on fait et pourquoi on le fait !
Et si aujourd’hui j’ai pu réussir ce challenge… si Monsieur Nez Rouge existe, c’est grâce à vous tous et à mes proches.

Alors ce soir permettez-moi d’avoir une pensée très forte et qui vient de très loin, pour mon papa, parti bien trop tôt rejoindre les étoiles, auquel je dédie cette soirée, qui j’en suis sûr, aurait été très fier de son fils…

Mon papa que je remercie du plus profond de mon cœur pour m’avoir permis d’être Monsieur Nez Rouge, en faisant découvrir très tôt, au petit garçon que j’étais dans les années 60, au travers les hôpitaux de Paris que je fréquentais le jeudi, quand il m’emmenait avec lui, par exemple à Garches, et lors de mes « jolies colonies de vacances » bien tristounettes passées à Berk-Plage, en été… ce qu’étaient la maladie, la souffrance, le handicap, la peine et la solitude de ces tout-petits, en quelque sorte, ce furent les tout-débuts de cette vocation, le chemin initiatique qui m’a ouvert les yeux afin de ne jamais être indifférent à la différence.»

Cette réception se poursuivit par une exposition photo retraçant les nombreuses années de combat et d’engagement de Monsieur Nez Rouge pour cette noble cause, années consacrées à la sensibilisation pour faire connaître et reconnaître les maladies rares et leurs enjeux au plus grand public possible.  Et bien sûr comme toute fête gauloise, tout s’acheva, non-pas par un banquet avec des sangliers, ni autour d’une table ronde avec le nouveau chevalier, mais tout simplement en partageant le verre de l’amitié...

Cougar or not cougar ? Samedi 28 janvier 2012 à 20h30

RETENEZ VOTRE PLACE !!!
Pièce écrite et mise en scène par Sylvie CASSEZ sera interprétée le samedi 28 janvier 2012 à 20h30 au Théâtre Silvia Monfort à Saint-Brice (95350).
Réservations auprès de Sylvie CASSEZ au 06 84 12 93 68 ou sur l’adresse courriel de l’association TANGO PANACHE : asso.tangopanache@gmail.com
Tarif unique / don : 10 €
La recette de cette soirée ira au profit de Monsieur Nez Rouge, association reconnue d’intérêt général pour venir en aide à l’Association Française de l’Atrésie de l’Œsophage*, et plus particulièrement aux tout-petits atteints de cette maladie rare et sera parrainée par un illustre comédien.
Après la pièce “Mortel” de Sylvie CASSEZ qui a été jouée en mars 2011 et parrainée par le comédien Jean-Marie JUAN, une nouvelle fois Sylvie et Monsieur Nez Rouge se retrouvent pour partager ce grand et beau moment de solidarité !

*L'atrésie de l'œsophage est une malformation de l'œsophage présente dès la naissance.
L'œsophage est le tuyau qui transporte les aliments de la bouche à l'estomac. Il est situé dans le thorax, derrière la trachée.
L'atrésie de l'œsophage est une interruption de l'œsophage : l'œsophage présente deux culs de sac séparés par un intervalle plus ou moins grand selon le type de l'atrésie.
De ce fait, les aliments avalés ne peuvent pas être transportés de la bouche à l'estomac. Le lait avalé ou même la salive s'accumule dans le cul de sac supérieur et retourne dans la bouche.
L’atrésie de l'œsophage est souvent associée à des communications anormales de l'œsophage avec la trachée appelée fistule trachéo-œsophagienne.
La trachée est le tuyau transportant l'air dans les poumons. Œsophage et trachée sont normalement complètement séparés. La présence d'une fistule peut entraîner de graves problèmes respiratoires car la salive et le lait peuvent passer dans la trachée puis dans les poumons.
Il n'est pas rare de voir associer à l'atrésie de l'œsophage des malformations des vertèbres, de l'anus, du radius ou des reins (un enfant atteint de l'atrésie de l'œsophage sur 3 présente au moins une malformation sur l'un de ces organes). Ces malformations associées ont été désignées par l'acronyme VACTERL.
Source : A.F.A.O.
Visuel : Roald CASSEZ


VOEUX 2012

Que cette année 2012 soit une année de respect et de tolérance envers les autres, d’acceptation de la différence, de solidarité au quotidien et d’entraide pure sans égoïsme…

Une année parsemée d’Amour, de Bonheur, de Paix et de Santé pour toi, pour vous et pour tous ceux qui vous sont chers.

De tout mon cœur !

AUTRES BLOGS MNR

AUTRES BLOGS MNR
Monsieur Nez Rouge. Revue de presse

Entr'Ombres et Lumières